14 juin - 17 juin 2016

S15

L'observation des disques (proto-planétaires et de débris) avec les instruments de nouvelle génération -ALMA, SPHERE...- (Salle 101)

Les disques protoplanétaires et les disques de débris font l’objet d’études observationnelles depuis longtemps, d’abord par le biais des SEDs (distributions spectrales d’énergie), puis par les premières observations résolues par optique adaptative, coronographie et interférométrie (radio et optique). Ces observations permettent de mieux comprendre les mécanismes de formation et d’évolution des systèmes planétaires.

Une série de nouveaux instruments ouvre désormais des nouvelles perspectives observationnelles. ALMA, dont l’image du disque de HL Tau a étonné le monde, a permis déjà l’observation de plusieurs disques protoplanétaires, en révélant leurs structures morphologiques et leurs compositions chimiques. NOEMA accompagnera bientôt ALMA dans l’hémisphère Nord. SPHERE au VLT a montré tout son potentiel pour l’étude des disques circumstellaires, en révélant par exemple des structures étonnantes et changeantes sur des courtes échelles de temps dans le disque de débris de AU Mic. Son concurrent GPI n’est pas moins efficace. Une nouvelle génération d’interféromètres optiques au VLTI, PIONIER, GRAVITY, MATISSE permet ou permettra bientôt d’imager les disques à très haute résolution angulaire dans le proche et moyen-infrarouge.

Le but de cet atelier, organisé conjointement par le PNP et l'ASA, est ainsi de faire le point sur les résultats déjà obtenus ces dernières années et les perspectives à moyen terme avec les nouveaux instruments. Une série de conférences invitées animera l’atelier. Le format de l'atelier sur 2 jours permettra aussi plusieurs contributions orales de la part des inscrits. Des interventions sur les interprétations théoriques des observations (ou les problèmes qu’elle posent) seront aussi encouragées.

Programme préliminaire


e-posters pour cette session

Crida AurélienMigration of accreting giant planets e-poster (click to see)