4 juillet - 7 juillet 2017

S09

SPHERE: trois ans d'opération au VLT (SPHERE: 3 years of operations at VLT)

Nous proposons un atelier consacré aux 3 premières années d’opération de l’instrument SPHERE au VLT. Il s’agit de présenter l’instrument, ses performances, les outils de réduction et analyse des données, de faire une revue des résultats scientifiques obtenus et de permettre des échanges directs entre utilisateurs afin de partager l’expertise acquise et de proposer de nouvelles collaborations.

L'instrument SPHERE (Spectro-Polarimètre à Haut contraste dédié à la Recherche d'Exoplanètes) a été installé avec succès au VLT de l'ESO en avril 2014 pour obtenir sa première lumière en Mai 2014. Il est offert à l’ensemble de la communauté depuis avril 2015 et révolutionne déjà notre vision des parties externes des systèmes exo-planétaires et des propriétés physiques des planètes géantes. Les objectifs scientifiques de SPHERE concernent la détection et la caractérisation de planètes géantes à longue période par imagerie directe, autour d'un grand nombre d'étoiles incluant les étoiles jeunes et/ou actives. Les capacités observationnelles permettent aussi de poursuivre l'étude statistique ou détaillée de naines brunes, des disques circumstellaires des phases d'accrétion aux disques de débris, ou encore tout autre environnement proche ou l'imagerie à haute résolution angulaire dans le visible de sources brillantes (étoiles évoluées, satellites du systèmes solaires, étoiles jeunes en phase d'accrétion...).

L'effort considérable de développement de SPHERE justifie en retour un accès à du temps garanti (GTO) de 260 nuits. Le consortium SPHERE regroupe 12 instituts européens de 5 pays sous la coordination de l’IPAG. Les instituts français impliqués sont, outre l’IPAG, le LAM, le LESIA et le laboratoire Lagrange, à la fois pour ce qui concerne l’implication au développement de l’instrument et la préparation et l’exploitation scientifique. La contribution des laboratoires français est majeure et doit mener à un retour scientifique de l'ordre de 50% en matière de publications dans le cadre du temps garanti de 260 nuits, sans compter l'exploitation de SPHERE également en temps ouvert. Par ailleurs, le GTO se terminera dans les 2 ans à venir et une communauté plus large doit prendre le relais. Le but de cet atelier est notamment de favoriser cette implication forte de l’ensemble de la communauté.

D’autre part les 4 laboratoires français impliqués ont mis en place un centre de données dédié (SPHERE-DC) afin d’offrir à l’ensemble de la communauté utilisatrice un service de réduction de données bénéficiant de l’expertise du consortium en imagerie à haut contraste et de maximiser ainsi le retour scientifique de l’instrument.

Jour 1
14:00-14:20 J.-L. Beuzit : SPHERE, 3 ans d’opération au VLT
14:20-14:40 G. Chauvin : Statut du grand relevé SHINE d'imagerie d'exoplanètes
14:40-15:00 A. Boccaletti : Statut du programme SPHERE sur les disques
15:00-15:30 P. Delorme et H. Le Coroller : Le centre de données SPHERE
15:30-16:0 Coffee break
16:00-16:20 R. Ligi : Le système HD169142 vu par SPHERE/VLT
16:20-16:40 J.-L. Baudino : La caractérisation de l'atmosphère des exoplanètes avec SPHERE : le système HR8799 avec Exo-REM, NEMESIS
16:40-17:00 Lucas Grosset : Observations polarimétriques de noyaux actifs de Galaxies avec SPHERE
17:00-17:20 Benjamin Charnay : Modélisation des nuages sur les naines brunes et les exoplanètes géantes jeunes, application aux données SPHERE/VLT
17:20-18:00 Discussion