SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Communiqué de la SF2A sur la « super lune » du 14 Novembre

Communiqué de la SF2A sur la « super lune » du 14 Novembre


La lune à la une

JPG - 119 ko
superlune

Crédits : Lune : F. Meyer, logo : Ankou renders-graphiques

La Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique (SF2A) a été très surprise du traitement médiatique de la « super-Lune » du 14 Novembre dernier. Ce jour là, la Lune, la Terre et le Soleil étaient quasi-alignés, ce qui est le cas tous les 29,5 jours, lors de la pleine Lune. Au même moment, la Lune était proche de son périgée, c’est-à-dire la position de son orbite où elle est la plus proche de la Terre. Il s’agissait donc la plus grande pleine Lune depuis 1948, mais, à titre de comparaison, le diamètre apparent de la pleine Lune était seulement 1,0043 fois plus grand que celui de la pleine Lune précédente, en octobre.

Cela n’empêche pas M. Jean-Pierre Pernaud d’ouvrir le journal de 13h de TF1 en nous parlant du « spectacle extraordinaire de la super-lune dont nous avons tant parlé », ce qui pose ainsi la question de la qualité du traitement médiatique de cette actualité astronomique. Cette même édition, par exemple, rapporte les éclairages d’un astrophysicien qui indique que « La Lune est au plus proche de son périgée, elle semble donc plus grande ». Par la magie du montage, les explications données aux reporters sur le fait que ce phénomène n’a rien d’extraordinaire et est imperceptible à l’oeil nu ont disparu…

De nombreux médias ont aussi propagé des idées étonnantes, comme l’Alsace, Le Progrès ou encore le Dauphiné Libéré qui ont présenté très tôt les premières images de la « super- Lune » vue depuis l’Australie, car « la super-Lune est déjà visible notamment du côté Sud de la planète, et les premières images sont à couper le souffle. ». La Lune (et donc le Soleil et les étoiles) se lèveraient au sud ? Au 3ème millénaire, en France, les journalistes semblent ignorer que les astres, comme les fuseaux horaires, sont en avance en direction de l’est et non pas du sud.

Le Parisien évoque même « l’une des apparitions les plus importantes du XXIème siècle ». Le ciel nous promet pourtant des spectacles bien plus spectaculaires dans les jours, mois et décennies à venir ! Par exemple les éclipses totales de Lune en 2018 et 2029, l’éclipse solaire presque totale dans le Sud de la France en 2026 et pourquoi pas une comète spectaculaire ou une supernova Galactique, véritable Graal des observateurs.

LCI nous proposait d’observer la pleine Lune en plein jour, quel spectacle : « et bonne nouvelle : inutile de veiller tard pour assister à cette féerie de la nature. Le début du phénomène sera déjà visible dès 9 h en France, puis de nouveau dans la soirée, quand la Lune fera son apparition dans le ciel étoilé. A 14 h 52, comme il fera jour, cela sera donc évidemment impressionnant. » Quand la Lune est pleine, elle se lève au moment du coucher du Soleil et se couche au lever de celui-ci : à moins de voir à travers le sol, impossible de l’observer en plein jour.

Finalement, avec France Info, la France a peur : « la super Lune aura une influence sur notre humeur et nos nuits », « Plus elle est lumineuse, plus elle a une influence (…) on est bien plus énervés, on dort moins bien ». Nous aurions préféré entendre parler des effets de la pollution lumineuse dus aux éclairages des villes, bien plus grands que cette Lune 0,43% plus grande que le mois dernier. La SF2A regrette que de nombreux médias n’aient pas fait appel aux éclairages de la communauté scientifique pour relater ce phénomène, ou que, quand ils l’ont fait, ils aient maladroitement distordu le message qui leur a été donné. Même si la « super-Lune » n’était finalement ni plus ni moins "super"-be que d’habitude, la SF2A espère que l’intérêt qu’elle a suscité dans le public ne re-tombera pas. Nous invitons tous les curieux à scruter le ciel étoilé, en admirer la beauté (nous garantissons que la prochaine pleine lune sera aussi belle que celle du 14 novembre !). Nous leur suggérons d’aller à la rencontre des professionnels dans les observatoires, planétariums et autres lieux de conférences, de lire les revues spécialisées (Ciel & Espace, l’Astronomie, Pour la Science) et de s’intéresser aux recherches effectuées en astronomie et astrophysique, sources d’émerveillement, qui nous permettent de mieux comprendre notre modeste place dans l’Univers.

A noter tout de même que certains journalistes ont fait un excellent travail, comme par exemple Serge Brunier sur Science et vie (http://www.science-et-vie.com/article/la-superlune-du-14-novembre-entre-delires-et-realite-7242), Guillaume Canat sur Le Monde (http:// autourduciel.blog.lemonde.fr/2016/11/14/une-super-lune-cela-nexiste-pas) ou encore Grégory Rozieres pour le Huffington Post (http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/14/pourquoila- super-lune-va-vous-sembler-totalement-normale). Un grand bravo donc à ces journalistes et tous les autres qui ont pris le temps de réfléchir et/ou de discuter avec des spécialistes avant de parler/écrire.

Communiqué téléchargeable ici :

PDF - 1 Mo
Communiqué de la SF2A sur la « super lune » du 14 Novembre-1

© 2018 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 15 décembre 2018 | Espace privé