SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Message SF2A No 813 - 12/11/18

Message SF2A No 813 - 12/11/18


Message SF2A No 813 - 12/11/18

1. Appel à candidatures pour le prix de thèse SF2A et le prix jeune chercheur(se) 2019
2. Call for nominations for the Chesneau PhD Prize
3. Call for new A&A Associate Editors
4. Compte rendu de la session d’automne de la section 17 du CNRS
5. Appel à candidature pour remplacer un membre de la section 17 du CNRS
6. Conference on Massively multiplexed spectroscopy with MSE : Science, Project and Vision, 26-28 February 2019, Tucson, Arizona
7. Nouvelles de l’Ecole Internationale d’Astrophysique Daniel Chalonge-Hector de Vega
8. Numéro de novembre 2018 de la revue l’Astronomie
9. Décès de Claude Le Squeren

1. Appel à candidatures pour le prix de thèse SF2A et le prix jeune chercheur(se) 2019

Les modalités pour candidater à ces prix sont disponibles sur le site de SF2A, la date limite de dépôt des dossiers est fixé au 31 janvier 2019 pour les deux prix.

Le Conseil de la SF2A

2. Call for nominations for the Chesneau PhD Prize

ESO and OCA are calling for nomination young and bright PhD students who defended their thesis in high angular resolution optical astronomy (between 2017 and 2018) for the 2019 Chesneau prize (no self-nomination).

The call has been issued on the ESO website :

https://www.eso.org/public/announcements/ann18076/

as well as on the prize website :

https://olivier.chesneau.oca.eu/fr/about-chesneau-prize

Transmis par Florentin Millour

3. Call for new A&A Associate Editors

The Board of Directors invites applications for three positions of A&A Associate Editors. The positions to fill are in the following broad research areas : Cosmology, Planetary Science, Solar Physics.

The new Associate Editors are expected to have a broad and recognized expertise in their domain of specialization, as witnessed by a strong record of influential published research. For the Planetary Science position, preference will be given to candidates who are comfortable with theory papers. For the three positions, experience in the development of instrumentation or expertise in Astrostatistics/Astroinformatics, and some familiarity with additional fields of astrophysics will be valued.

Candidates should be prepared to commit the time needed to handle the peer review of about hundred and fifty papers per year. Limited support for office equipment and secretarial help, as well as an annual indemnity, is provided for this position. The initial term of appointment is four years.

More information about these positions and the application procedure can be found here.

Applications received by November 21 2018 will receive full consideration. Shortlisted candidates will be notified on November 23 and invited for an interview in Paris on December 7, 2018.

Transmis par Denis Mourard

4. Compte rendu de la session d’automne de la section 17 du CNRS

Le compte-rendu de la session d’automne est en ligne, avec entre autres des informations sur les prochains concours (dates du concours ; jury unique pour les candidats au concours CR ; pas d’audition pour le concours DR2)

https://section17.obspm.fr/projects/web-s17

Transmis par Benoît Mosser

5. Appel à candidature pour remplacer un membre de la section 17 du CNRS

Le CNRS va lancer une procédure de candidature pour remplacer un membre élu démissionnaire du collège B2 de la section 17 (collège des astronomes-adjoints et maîtres de conférence). Les dossiers de candidature pour le remplacement des membres élus sont à renseigner selon les instructions sur le site du comité national http://www.cnrs.fr/comitenational/sieges_vacants/sections/remplacement_sections.htm La vacance devrait être annoncée début décembre et les candidats auront alors 3 semaines pour déposer leur candidature.

L’heureuse élue/heureux élu, suite à un vote de la section au plus tard le 25 janvier, participera au concours 2019 (jury d’admission sur dossiers les 18 et 19 février, auditions et délibérations) du 11 au 21 mars.

Les candidatures venant d’une unité de recherche actuellement non représentée dans la section seraient appréciées, dans les domaines suivants :
- physique solaire : modélisation / observations
- exoplanètes : modélisation
- PNCG : simulations numériques ; méthodes statistiques
- hautes énergies : ondes gravitationnelles

Renseignement : president.section17@services.cnrs.fr

Transmis par Benoît Mosser

6. Conference on Massively multiplexed spectroscopy with MSE : Science, Project and Vision, 26-28 February 2019, Tucson, Arizona

The meeting registration deadline is 22 January 2019.

The Maunakea Spectroscopic Explorer is a planned 11.25m, wide-field, optical and near-infrared facility completely dedicated to multi-object spectroscopy of samples of between thousands and millions of astrophysical objects. It will observe at a wide range of spectral resolutions, from R2500 to R40,000, with massive multiplexing (4,332 spectra per exposure, with all spectral resolutions available at all times). With these unrivaled capabilities, MSE will collect a number of spectra equivalent to an entire SDSS Legacy Survey every eight weeks. It will provide essential optical and near-infrared spectroscopic follow-up for millions of faint sources identified in Gaia, LSST, WFIRST, SKA, the ngVLA and many other next generation surveys.

The meeting will be a chance to :

- showcase recent science developments from MSE’s Science Working Groups ;
- review the status of the overall engineering design and partnership at the start of the Preliminary Design Phase ;
- present, workshop, and discuss science planning needs and strategies ;
- advocate for priorities in scientific and technical capabilities ;
- discuss and develop the operational concept ; and
- begin work on the next engineering and science phases.

The meeting will include both plenary and breakout-style sessions. It will be open to the entire international astronomy/instrumentation community, with preference given to current members of the MSE science and engineering teams (in the case of limited capacity).

Funds are available to support travel and/or child care by those who would otherwise be unable to attend the meeting.

https://www.noao.edu/meetings/mse2019/

Transmis par Guy Perrin

7. Nouvelles de l’Ecole Internationale d’Astrophysique Daniel Chalonge-Hector de Vega

- Les presentations et enregistrements video du Programme d’automme 2018 (Physique de l’Univers de ses origines à nos jours. Tribute à Héctor de Vega. Le tango scientifique, mémoires inédites, souvenirs oubliés) sont disponibles ici :

https://chalonge-devega.fr/Programme_automne2018.html

https://www.youtube.com/channel/UC2f49ZTYW-qBdk3os0gkSlw/videos

- Seance ouverte sur la nouvelle thématique Le Nouvel Univers le 29 novembre 2018. Au Programme : Un nouveau monde gravo-quantique dans le domaine de Planck. L’universalité dans l’univers : L’ arbre fractal de Norma Sanchez. Victor Hugo et l’Observatoire de Paris. Les Blumenfeld : photographie et physique. Jean Prouvé et l’astrophysique : l’exposition jamais montrée. Et "ce n’est pas tout" (citation de Henri Poincaré). Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Informations et programme : https://www.obspm.fr/seance-ouverte-de-culture-3931.html ?lang=fr

Brochure et invitation : https://chalonge-devega.fr/Invitation29novembre2018.pdf

Transmis par Norma G. Sanchez

8. Numéro de novembre 2018 de la revue l’Astronomie

Le numéro de novembre 2018 (n° 121) de la revue l’Astronomie de la Société Astronomique de France est en kiosque. De nombreux membres de la SF2A y ont participé.

Le zoom écrit par Marcello Fulchignoni, professeur à l’Université Paris-Diderot et membre de l’Observatoire de Paris, présente une description exhaustive des neuf premiers satellites de Saturne observés depuis le milieu du XVIIe siècle jusqu’à la fin des années 1970. Il met en valeur de façon spectaculaire la diversité extraordinaire de cet ensemble de satellites.

Les dernières actualités astronomiques sont, comme toujours, explicitées par des spécialistes des diverses disciplines.

Philippe Varnoteaux, bien connu de nos lecteurs, nous fait revivre la naissance de la NASA, alors que Geneviève Soucail et Michel Rieutord nous rappellent les premières observations des lentilles gravitationnelles qu’ils ont effectuées il y a 30 ans. Enfin Jean-Pierre Martin nous dévoile le projet de retour sur la Lune avec une interview de Bernard Foing, astronome reconnu et responsable du groupe de travail ILEWG (International Lunar Exploration Working group).

Comme chaque mois, des astronomes professionnels et amateurs, tous bénévoles, ont participé à ce numéro, tant pour les actualités que pour les différentes rubriques.

Transmis par Nicole Mein

9. Décès de Claude Le Squeren

Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer le décès de Claude LE SQUEREN le samedi 3 novembre 2018 à l’âge de 81 ans.

En 1963, à sa sortie de l’Ecole Supérieure d’Electricité, Claude LE SQUEREN a été recruté à l’Observatoire de Paris comme ingénieur au bureau d’études du service de radioastronomie. Il a participé à cette époque aux dernières étapes de la réalisation du radiotélescope de Nançay. Lorsque le Service d’Etudes et de Réalisations Techniques (SERT) a été constitué comme un service commun à l’ensemble des départements de l’Observatoire, il a été responsable des réalisations électroniques du bureau d’études, puis il a dirigé ce bureau d’études et plus tard l’ensemble du SERT. Il a pris sa retraite en 2002, après avoir accompagné le SERT dans sa mutation vers le Pôle instrumental du GEPI.

Au cours de cette carrière il a donc participé à la conception et à la réalisation de nombreux instruments de l’Observatoire de Paris qui ont été utilisés avec succès sur les télescopes nationaux ou internationaux, il a contribué activement à l’informatisation des moyens de conception et à la numérisation des outils du SERT, il a veillé, autant qu’il lui en était donné les moyens, à la formation du personnel pour adapter le SERT aux évolutions rapides des technologies.

Dès son entrée à l’Observatoire de Paris il a milité au sein du syndicat SNTRS CGT, il y a exercé des fonctions de responsabilité au bureau national et au comité exécutif. Elu pour plusieurs mandatures par le personnel technique, il a siégé dans le conseil d’administration du Comité d’Entraide Sociale de l’Observatoire de Paris, dans le conseil d’administration et le conseil scientifique de l’Observatoire de Paris, dans la section d’astronomie du CNRS, dans le comité Terre Océan Atmosphère Espace et le directoire du CNRS.

Il n’a donc pas été seulement un ingénieur, il a été aussi un militant attentif au respect des règles indispensables à la réussite des projets scientifiques, au respect des personnels engagés dans ces projets.

Claude LE SQUEREN a pris sa retraite en 2002, la nombreuse assistance au pot organisé à cette occasion par l’Observatoire de Paris a montré l’estime qu’il avait acquise au cours de sa carrière, et la reconnaissance que nous avions de son travail et de ses qualités humaines.

A son épouse , à ses enfants et ses proches nous présentons nos sincères condoléances.

Transmis par Claude Catala

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Pour faire passer vos messages, envoyez un mail au secrétariat SF2A (secretariat@sf2a.eu) avant le vendredi 18h pour une diffusion le lundi après-midi suivant. Les messages (*courts*, maximum 20 lignes) doivent parvenir impérativement sous forme de texte ASCII simple (les caractères spéciaux doivent etre supprimés ; les accents sont autorisés).

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Haut de page


© 2019 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 20 mai 2019 | Espace privé