SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Message SF2A No 247 - 28/06/10

Message SF2A No 247 - 28/06/10


1. Résultat des élections pour le renouvellement du Conseil de la SF2A
2. Candidature à la fonction de directeur du Laboratoire Univers et Théories (LUTH)

1. Résultat des élections pour le renouvellement du Conseil de la SF2A

Chères et chers collègues,

voici le résultat des élections pour le renouvellement du Conseil de la SF2A :
- Stéphane Basa 108 voix
- Samuel Boissier 109 voix
- Denis Burgarella 106 voix
- Corinne Charbonnel 109 voix
- Denis Puy 91 voix
- Céline Reylé 107 voix

Vous avez été 116 votants. Merci pour votre participation.

Le Conseil de la SF2A se réunira à la rentrée pour élire un nouveau bureau.

Le bureau de la SF2A

2. Candidature à la fonction de directeur du Laboratoire Univers et Théories (LUTH)

La fonction de directeur du LUTH est à pourvoir à partir du 1er janvier 2011.

Le Laboratoire Univers et Théories (LUTH) est associé aux établissements de tutelle que sont le CNRS, l’Observatoire de Paris et l’Université Paris-Diderot.

Les motivations scientifiques, qui fondent ce regroupement de près de 80 chercheurs sont la physique de base et la modélisation en astrophysique. Le LUTH met l’accent sur le calcul numérique intensif et la pluridisciplinarité. La simulation numérique est le complément indispensable des approches purement observationnelles et purement théoriques. La pluridisciplinarité est inhérente à la complexité des systèmes astrophysiques. Les objets compacts tels que les trous noirs ou les étoiles à neutrons, le soleil, les étoiles, les vents stellaires, les planètes extrasolaires, le milieu interstellaire, la ou les galaxies, les disques galactiques, les jets galactiques, les structures extragalactiques, la matière noire et l’énergie noire, l’Univers dans son ensemble.... sont autant d’objets étudiés au laboratoire qui nécessitent, pour être élucidés, une expertise multiple qui concerne, quelquefois, de façon conjointe, des processus physiques de nature aussi différente que la dynamique gravitationnelle relativiste ou non relativiste, l’hydrodynamique, la chimie, la physique atomique… et de nombreuses méthodes, statistiques, géométriques, ou numériques. La cohérence scientifique du LUTH ne se fait pas a priori sur des objets astrophysiques mais plutôt sur les efforts de modélisation, sur l’insistance à mieux traiter la physique de base des systèmes astrophysiques concernés. Le LUTH réunit et facilite la synergie entre des spécialistes en modélisation numérique, des spécialistes de systèmes astrophysiques et des théoriciens afin qu’ils partagent leurs moyens et leurs expertises scientifiques et techniques.

Le laboratoire est structuré en trois équipes :
- Cosmologie et gravitation relativiste
- Phénomènes des hautes énergies et milieu interstellaire
- Astrophysique multi-échelle

Les personnes intéressées par cette fonction sont invitées à faire acte de candidature avant le 15 octobre 2009 par courrier adressé sous pli confidentiel à Françoise Combes (Francoise Combes ), Présidente du comité de recherche.

Outre sa présidente le comité de recherche est constitué de :
- Thérèse Encrenaz (LESIA)
- Michel Rieutord (LATT)
- Eric Gourgoulhon (LUTH)
- Georges Alecian (LUTH)
- Guillaume Dubus (LAOG)

On se reportera au site du LUTH pour de plus amples informations.

Transmis par Alain Castets

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Pour toutes informations complémentaires, comme pour faire passer vos messages, envoyez un mail à Réza Samadi (sf2a@cesr.fr). Les messages (courts, maximum 20 lignes) doivent me parvenir impérativement sous forme de texte ASCII simple (les caractères speciaux doivent etre supprimés ; les accents sont autorisés). MERCI !

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Haut de page


© 2019 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 25 août 2019 | Espace privé