SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Message SF2A numéro 660 - 20/07/2015

Message SF2A numéro 660 - 20/07/2015


Message SF2A No 660 - 20/07/15

1. Médailles CNRS
2. Décès de Jean-Paul Zahn

1. Médailles CNRS

Chers collègues,

Tout comme l’année dernière et en vue de la prochaine session d’automne de la section 17, nous souhaitons très vivement recevoir vos propositions de candidates et candidats pour une proposition de médaille de bronze du CNRS (une par an, la sélection étant faite par la section 17) ainsi que d’argent (le choix étant fait au niveau SDU après propositions des sections, environ 2 par 3/4 ans).

Vous pouvez proposer plusieurs noms. Nous vous rappelons que la médaille de bronze récompense un(e) chercheur(se) s’étant distingué(e) par son activité en début de carrière (jusqu’à thèse +10 environ). La médaille d’argent récompense un(e) chercheur(e) "confirmé(e)/senior " pour son travail d’ensemble effectué sur une plus longue période ou pour un résultat particulièrement marquant. Il existe une souplesse limitée s’agissant des critères d’âge. Un dossier (argumentaire d’une page et CV du chercheur proposé) exposant les qualités du candidat et du travail effectué doit nous être envoyé avant le 30 septembre 2015 à minuit.

Dans un premier temps les propositions seront réceptionnées par Fabrice Herpin pour la section 17 puis seront ensuite examinées par la section dans son ensemble. Vous pouvez aussi contacter un autre membre du CN si vous le souhaitez.

Il est à noter que l’appartenance des candidats aux corps du CNRS n’est pas nécessaire (Ils peuvent être enseignants-chercheurs ou astronomes).

Pour mémoire :

- Médailles de bronze 2008-2015 :
Patrick Hennebelle
François Bouchy
Marc-Antoine Miville Deschenes
Delphine Porquet
Emanuele Daddi
Jérémy Vaubaillon
Sébastien Lambert
Sébastien Fromang

- Médailles d’argent 2008-2015 :
François-Xavier Désert
Yannick Mellier
Monique Arnaud
Jérôme Bouvier
Eric Gourgoulhon
Dominique Bockelée-Morvan
Christine Joblin

Vous pouvez également consulter les pages suivantes :
médailles d’argent CNRS
médailles de bronze CNRS

Geneviève Soucail et Fabrice Herpin pour la section 17

2. Décès de Jean-Paul Zahn

Chers collègues,

J’ai l’immense tristesse de vous annoncer le décès de Jean-Paul Zahn, astronome à l’Observatoire de Paris, survenu le 15 juillet. Il avait 80 ans.

Entré à l’ENS de la rue d’Ulm en 1955, il avait obtenu l’agrégation de physique en 1959, et avait ensuite rejoint la Sorbonne, puis l’Institut d’Astrophysique de Paris où il avait préparé sa thèse sous la direction d’Evry Schatzman, soutenue en 1966, sur le sujet des marées dans les étoiles doubles. Ses travaux initiaux dans ce domaine ont eu un impact décisif sur cette branche de l’astrophysique. Il avait par la suite appliqué ses découvertes sur la friction engendrée par les marées à d’autres systèmes physiques, comme les planètes extrasolaires et les planètes du système solaire.

Spécialiste d’hydrodynamique, il a joué tout au long de sa carrière un rôle majeur dans notre compréhension de la structure et la dynamique internes du soleil et des étoiles. Il a notamment développé des études théoriques sur les instabilités hydrodynamiques dans les intérieurs stellaires, et a montré l’importance de la rotation dans l’évolution des étoiles. Il a été le premier à envisager l’existence de la tachocline, c’est-à-dire la couche mince cisaillée par la rotation différentielle à la base de la zone convective des étoiles de type solaire, et à la modéliser. Il avait apporté également un soutien décisif aux expériences spatiales d’hélio- et astérosismologie.

Outre ses travaux de recherche de tout premier plan, Jean-Paul Zahn a toujours joué un rôle de leader partout où il a exercé. Arrivé en 1966 à l’Observatoire de Nice, il en deviendra directeur dès 1972. Puis c’est l’Observatoire du Pic du Midi et de Toulouse (aujourd’hui Observatoire Midi-Pyrénées), dont il est directeur de 1981 à 1988. C’est sous sa direction et son impulsion que l’Observatoire du Pic du Midi s’ouvre aux amateurs, puis au public, projet grandiose qu’il initie et qui sera finalement achevé par ses successeurs, assurant la pérennité de ce bel observatoire. C’est aussi lui qui, après avoir réussi le transfert de l’Observatoire de Toulouse de Jolimont à Rangueil, l’a ouvert à l’océanographie et la géodésie spatiales, préfigurant ainsi le grand Observatoire des Sciences de l’Univers qu’est devenu depuis l’Observatoire Midi-Pyrénées. En 1980, il avait fondé avec des collègues le Centre Européen de Recherche et de Formation Avancée en Calcul Scientifique (CERFACS).

Jean-Paul Zahn avait rejoint l’Observatoire de Paris en 1993, où il était astronome émérite depuis 2003, et poursuivait avec toujours autant de dynamisme et de succès ses recherches sur la structure et la dynamique des intérieurs stellaires.

Il avait passé de nombreuses années aux Etats-Unis (Goddard Institute of Space Studies à New-York, Université Columbia à New-York, Université de New York, Université du Colorado), où il avait noué de solides collaborations scientifiques ainsi que des amitiés durables.

Jean-Paul Zahn a été également un grand formateur, participant à l’enseignement de l’astrophysique à tous les niveaux. Il a dirigé le DEA d’Astrophysique et Techniques Spatiales de l’Observatoire de Paris de 1995 à 1999 et a organisé de nombreuses écoles thématiques aux Houches et à Aussois. ll a par ailleurs formé une dizaine d’étudiants en thèse et collaboré avec de nombreux jeunes chercheurs aujourd’hui en activité dans la discipline, fondant ainsi une Ecole renommée en dynamique des fluides astrophysiques dont les résultats s’appliquent depuis l’interprétation des observations de nombreux systèmes astrophysiques jusqu’aux expériences de laboratoire en mécanique des fluides les plus fondamentales.

En dehors de ces responsabilités majeures, Jean-Paul Zahn avait présidé de nombreux comités et commissions, comme la section d’astronomie du CNRS (1975-80), le CS de l’INAG (1975-80), le Comité National Français d’Astronomie (1982-84), le CS du Centre de Calcul Vectoriel pour la Recherche (1983-87), la SFSA (1992-94), l’European Astronomical Society (1997-2001), etc.

Malgré sa grande modestie qui lui interdisait de rechercher les honneurs, Jean-Paul a reçu de nombreux prix et distinctions au cours de sa brillante carrière, tant nationaux qu’internationaux.

Chercheur d’un immense talent, enseignant enthousiaste, passionné et passionnant, coordinateur et organisateur charismatique, Jean-Paul était connu et apprécié de tous également pour ses remarquables qualités humaines. Nous nous souviendrons toujours de sa gentillesse, de sa générosité, et de son extraordinaire sens de l’humour. Nous perdons tous en lui un collègue exceptionnel et pour certains, un ami cher. Toutes nos pensées vont aujourd’hui à Suzy et à ses proches.

Une cérémonie civile aura lieu dans la semaine du 27 juillet à une date qui nous sera communiquée prochainement. Pour respecter les volontés de Jean-Paul, il n’y aura pas de couronnes ni de fleurs.

Claude Catala, président de l’Observatoire de Paris

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Pour faire passer vos messages, envoyez un mail au secrétariat SF2A (secretariat@sf2a.eu) avant le vendredi 18h pour une diffusion le lundi après-midi suivant. Les messages (*courts*, maximum 20 lignes) doivent parvenir impérativement sous forme de texte ASCII simple (les caractères speciaux doivent etre supprimés ; les accents sont autorisés).

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Haut de page


© 2019 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 17 novembre 2019 | Espace privé