SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Message SF2A No 342 - 2/6/8

Message SF2A No 342 - 2/6/8


Message SF2A No 342 - 2/6/08

1. Appel à contribution de l’ESA pour la roadmap "exoplanètes"
2. Atelier SF2A/RAS - PNG/PNC : Clair-obscur extragalactique
3. International Young Astronomers School on CoRoT Astrophysics
4. Ecole des Cigales : Techniques pour l’analyse et l’interprétation des champs profonds cosmologiques d’Herschel - 8-12 décembre 2008 - Orsay
5. Call for talks at the EPSC2008 VO session MT2 (deadline 13 June)
6. Session sur l’enseignement et la diffusion de l’astronomie lors des Journées SF2A
7. ’Quo vadis astrometria ?’

1. Appel à contribution de l’ESA pour la roadmap "exoplanètes"
But de cette roadmap : conseiller l’agence sur les étapes successives pouvant permettre de détecter des bio-marqueurs sur une exoplanète similaire à la Terre, orbitant dans la "zone d’habitabilité" de son étoile, et de faire de l’imagerie de telles planètes.

Informations sur : http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm ?fobjectid=42830

date limite : 30 Juillet, 12:00.

Transmis par Catherine Turon

2. Atelier SF2A/RAS - PNG/PNC : Clair-obscur extragalactique
L’avènement des télescopes spatiaux a ouvert la voie a une astrophysique multi-longueurs d’onde qui permet d’étudier et de mieux comprendre l’univers. Nous vivons maintenant une période très intéressante où l’univers infrarouge et sub-millimétrique s’ouvre aux astronomes grâce à des instruments de plus en plus performants.

Les galaxies ont formé des étoiles de manière plus ou moins continue depuis leur formation mais toutes ne sont pas visibles directement et une partie nous est cachée à cause de l’obscuration due aux poussières. Cette poussière est opaque aux photons du domaine visible mais non aux photons infrarouges que les grains de poussière, eux-mêmes, produisent lorsqu’ils sont chauffés par le rayonnement des étoiles jeunes et massives. Ce qui fait de ce rayonnement infrarouge un traceur efficace de la formation stellaire et de la structure de galaxies difficilement détectables à d’autres longueurs d’onde.

Dans l’univers proche, la moitié environ de la lulière ultraviolette émise par les étoiles nouvellement formées est absorbée par les grains de poussière et réémise dans l’infrarouge (au-dessus de 5 microns environ). Toutefois, une décroissance rapide du rapport des densités de luminosité infrarouge sur ultraviolet est observée pour des décalages spectraux croissants. Ce qui suggère que l’absorption par les poussières était plus efficace dans le passé que de nos jours, même si les galaxies étaient plus pauvres en métaux. En plus de l’avantage évident d’être moins sensible à l’extinction, l’infrarouge moyen et lointain offrent des outils riches et variés pour analyser toutes les phases du milieu interstellaire - ionisé, neutre, atomique et moléculaire - qui peuvent être utilisés pour étudier la physique des galaxies à bas et haut décalage spectraux.

Pour célébrer le 30ème anniversaire de la SF2A, nous inaugurons une série de réunions communes de la SF2A et de la Royal Astronomical Society. Cette première réunion co-organisée par Denis Burgarella, Michael Rowan-Robinson, Françoise Combes, Dave Clements, David Elbaz et Seb oliver sous les hauspices du PNG et du PNC, sera dédiée à l’information que nous pouvons retirer des domaines de longueurs d’onde infrarouge et sub-millimétrique sur la formation et l’évolution des galaxies, et plus généralement sur l’univers. Ce meeting se tiendra le 3 juillet 2008 à Paris durant la semaine de l’astrophysique.

Le programme complet est disponible à partir de ce lien

Quatre revues liées à ces thèmes seront présentées par : Seb Oliver, Guilaine Lagache, George Bendo et Suzanne Madden. De plus, Rob Ivison recevra la première récompense SF2A/RAS décernée à la meilleure collaboration GB-F.

Un nombre limité de communications orales (8) présentées pendant cette journée. Vous pouvez également soumettre des posters pour cet atelier PNG/PNG.

Pour la première fois, cette année, des récompenses seront offertes par EDP Sciences aux deux meilleurs posters de l’atelier PNG/PNC. La récompense sera remise pendant l’atelier PNG/PNC.

Pour soumettre un résumé, il faut utiliser la procédure habituelle sur ce site

La date limite pour soumettre un résumé qui sera publié dans le livret du programme de la semaine SF2A est le 8 juin 2008.

Transmis par Denis Burgarella

3. International Young Astronomers School on CoRoT Astrophysics

L’Ecole Doctorale Astronomie & Astrophysique d’Ile-de-France (ED 127) organise sa premiere école internationale.

International Young Astronomers School on CoRoT Astrophysics
THE STAR AND ITS PLANETARY SYSTEM IN THE WAKE OF COROT ADVANCES

October 6-10, 2008 - Observatoire de Paris-Meudon, France

PUBLIC : PhD Students, Post-Doc and Young Scientists

Toute l’info sur le site de l’ED

e-mail address : EDinternationale08@obspm.fr

Transmis par Francoise Combes

4. Ecole des Cigales : Techniques pour l’analyse et l’interprétation des champs profonds cosmologiques d’Herschel - 8-12 décembre 2008 - Orsay

Avec le soutien de P2I, du PNG et du projet ANR D-SIGALE.

Herschel va sonder l’Univers extragalactique dans l’infrarouge lointain (80 à 250 microns) avec une grande sensibilité. Ses observations permettront d’étudier la physique des galaxies depuis l’Univers local jusqu’aux grands décalages vers le rouge. Les grands relevés cosmologiques programmés vont générer un volume important de données, et leur analyse scientifique requerra l’utilisation de nouveaux outils, tant du coté du traitement des images que de la modélisation.

Pour préparer la communauté française à l’analyse et l’interprétation de ces données, une école est organisée. Elle a pour but de proposer aux chercheurs de s’initier et/ou se perfectionner au maniement des outils d’interprétation des données d’imagerie extragalactique infrarouge et submillimétrique et de partager leurs expertises. Parmi les sujets abordés : extraction de sources et photométrie en présence de confusion, modèles de distributions spectrales d’energie des galaxies, empilement des sources. Une journée sera également consacrée à la préparation des demandes de temps Herschel dont l’appel sera ouvert 6 mois après le lancement.

Cette école se place en aval de la réduction des données. Elle est complémentaire aux réunions organisées par l’ESA. Elle s’adresse à tout public (permanents, post-docs, doctorants) et se déroulera du 8 au 12 décembre 2008 à l’IAS à Orsay. Un site web donnant des informations complémentaires et permettant de s’inscrire a été mis en place a cette adresse .

Transmis par Guilaine Lagache

5. Call for talks at the EPSC2008 VO session MT2 (deadline 13 June)

The session MT2 "Planetary Virtual Observatory, Tools and Science" is organized at the EUROPLANET meeting : European Planetary Science Congress 2008 (EPSC2008) in Muenster, Germany, 21 – 26 September 2008.

The VO approach becomes widespread in astronomy, but still needs to be promoted in planetary sciences. The VO session (session MT2 in the programme) will be the opportunity to update our knowledge of the VO activities in planetary laboratories and to estimate the effort necessary to develop in order to achieve a Planetary Virtual Observatory. The first bricks of the VO, to be developed in compliance with recommendations issued by the International Planetary Data Alliance (IPDA) and the International Virtual Observatory Alliance (IVOA) are data models in planetary sciences and data access protocols that will allow planetary teams to share their data : thus we call for communications on these key topics. But this session will also be open to wider topics in the VO context : talks about VO tools and facilities, web services, workflows will be welcome as well as planetary science applications in the VO context.

The deadline for submission of abstracts is extended to 13 June 2008 and we call for communications.

see the EPSC2008 website

G. Chanteur (convener), gerard.chanteur@cetp.ipsl.fr
M. Capria, mariateresa.capria@iasf-roma.inaf.it
W. Thuillot, thuillot@imcce.fr

Transmis par William Thuillot

6. Session sur l’enseignement et la diffusion de l’astronomie lors des Journées SF2A

Lundi 30 juin 2008, 13h30-17h, site Universitaire de Tolbiac

Cet atelier de travail porte sur l’enseignement et la formation à l’astronomie et l’astrophysique en France. L’atelier commencera par la présentation des pages "Enseignement" du site de la SF2A : Ces pages recensent les enseignements existant actuellement dans les différents établissements.

L’atelier pourra aborder les points suivants :

les stages, écoles d’été, formations en IUFM des professeurs (écoles primaires, collèges et lycées)
les cours en Universités de niveau licence (L1, L2 ,L3)
les formations à distance (type Diplôme d’Université ou autre) destinées à tout type de public de niveau baccalauréat scientifique, étudiants, professeurs, journalistes, animateurs ou tous amateurs d’astronomie.

Le but est d’échanger nos expériences, d’évaluer les besoins existant, de coordonner nos actions, d’ouvrir une discussion sur les méthodes pédagogiques employées et à développer, de créer de nouvelles collaborations au niveau national avec un réseau d’échange de ressources et de méthodes pédagogiques.

Si vous souhaitez faire une présentation à cet atelier de travail, merci de nous contacter par courrier électronique.

Audrey Delsanti

Jonathan Braine

Transmis par Jonathan Braine

7. ’Quo vadis astrometria ?’

Grâce à l’astrométrie spatiale, il est possible d’identifie la plupart des étoiles brillantes du Visible par un ’go to coordinates’ de l’ordre du millième de seconde de degré (les télescopes au sol pointent les cibles avec une précision de l’ordre de la seconde de degré).

Afin de rappeler aux collègues de la commission 8 de la division I de l’UAI (Astronomie fondamentale) les besoins actuels dans l’identification automatique de vos cibles favorites, vos réponses au questionnaire ci-joint permettraient de cerner la différence entre coordonnées ’absolues’ (définies par l’orientation inertielle du télescope) et coordonnées ’relatives’ (définies par rapport à l’orientation précédente).

Merci d’avance d’envoyer vos réponses à Alain Fresneau qui voudrait les incorporer dans un rapport d’activités des membres de la commission 8 à soumettre avant la mi Juin.

1. Dans quel domaine de longueur d’onde travaillez-vous ?

gamma- X -radio - UV - visible - IR - radio

2. Observez-vous des sources compactes ? étendues ?

3. Quelle est la précision qui vous suffit actuellement pour identifier votre cible favorite par pointage automatique :
une seconde de degré - quelques secondes de degré - quelques dixièmes de seconde de degré
4. Si vous faites de l’imagerie, quelle est l’incertitude dans la détermination des positions relatives des cibles que vous identifiez :

la milliseconde de degré - mieux que la milliseconde

5. dans le cas de l’imagerie, le champ que vous utilisez est-il

de l’ordre de 1degré ? de l’ordre de quelques minutes d’arc ?

6. autres commentaires :

Transmis par Alain Fresneau

sF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Pour toutes informations complémentaires, comme pour faire passer vos messages, envoyez un mail à Corinne Charbonnel. Les messages (courts, maximum 20 lignes) doivent me parvenir impérativement sous forme de texte ASCII simple (les caractères speciaux doivent etre supprimés). MERCI !

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Haut de page


© 2019 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 25 août 2019 | Espace privé