SF2A
ACCUEIL > MESSAGES > Message SF2A numéro 618 - 08/09/2014

Message SF2A numéro 618 - 08/09/2014


Message SF2A No 618 - 08/09/14

1. Appel d’offres du CIAS
2. Workshop "Understanding galaxies from their Spectral Energy Distribution" - 10 octobre 2014, Londres
3. Rappel : atelier PLATO - 23-24 octobre 2014, Marseille
4. Workshop "Star-Planet Interactions and the Habitable Zone" - 18-21 novembre 2014, CEA Saclay
5. Prix de l’Académie des Sciences
6. Numéro de septembre de la revue "l’Astronomie"
7. Biographie de Paul Couteau, décédé le 27 août 2014

1. Appel d’offres du CIAS

Le Centre International d’Ateliers Scientifiques (CIAS) de l’Observatoire de Paris lance un nouvel appel d’offres pour les ateliers et les écoles thématiques devant se tenir en automne 2014 et début 2015. Les ateliers peuvent être organisés aussi bien par des chercheurs de l’Observatoire de Paris que par des chercheurs extérieurs, dans ce second cas au moins un membre du comité local d’organisation doit être un membre de l’Observatoire de Paris.

La date limite pour les réponses est fixée au 26 septembre 2014.

Consultez l’appel d’offres sur ce site.

Pour en lire plus sur les activités du CIAS, rendes-vous sur ce lien.

Transmis par Olga Alexandrova et Simona Mei.

2. Workshop "Understanding galaxies from their Spectral Energy Distribution" - 10 octobre 2014, Londres

The aim of this workshop is to bring together observers and modellers to present their respective approaches in interpreting the spectral energy distribution of galaxies. Due to the short nature of the meeting, there will be no contributed talks. However, there will ample opportunity for discussion and a short session will give attendees the opportunity to stand and give a short (15 second) resume of who they are and what they are currently working on.

The meeting will start at 10:30, with coffee served from 10:00, and finish by 15:30. Details of how to get to the meeting venue are available alongside the programme on the RAS website.

Transmis par Médéric Boquien

3. Rappel : atelier PLATO - 23-24 octobre 2014, Marseille

Le premier atelier annuel pour la communauté française sur la mission spatiale PLATO aura lieu les 23 et 24 octobre 2014 à Marseille avec comme thématique spécifique "les âges des systèmes planétaires" Il s’agit du premier d’une série d’ateliers annuels sur PLATO, organisés spécifiquement pour la communauté française. L’objectif est double :

- informer la communauté française sur l’instrument, ses objectifs scientifiques, ainsi que sur l’organisation des travaux amont mis en place par le consortium pour préparer au mieux la mission.

- aider la communauté française à se positionner fortement dans l’exploitation scientifique des futures données en s’impliquer dans la préparation scientifique de PLATO, parallèlement aux activités du consortium. Un autre aspect important concerne les synergies possibles avec d’autres instruments qui peuvent aider à l’élaboration du catalogue d’entrée de la mission voire jouer sur la stratégie de follow-up.

Une première ébauche du programme est consultable sur le site web de la conférence.

Nous encourageons les personnes intéressées à s’inscrire et à proposer une contribution orale.

Transmis par Magali Deleuil

4. Workshop "Star-Planet Interactions and the Habitable Zone" - 18-21 novembre 2014, CEA Saclay

The workshop will focus on the latest developments obtained with high performance numerical simulations and on the modelling of the underlying physical processes to improve our knowledge and understanding of star-planet systems as well as their direct comparison with ground-based and space-born observations. The workshop will gather known experts from all over the world in a format favouring exchange and cross-fertilization by giving ample of time to discussion. The workshop will be organized following 4 sessions, one devoted to Tidal effects, one on MHD interactions, one on the evolution of stars and planets (atmosphere, rotation, structure) and the fourth one on the first attempts to couple these processes together. All sessions will discuss the impacts of these various effects/physical processes on habitability and on the condition of the emergence of life.

Key-notes lecturers are : Jacques Laskar, Aline Vidotto, Gordon Ogilvie, Nussio Lanza.

The workshop web site contains all the scientific and practical information.

Important deadlines :

- Deadline for travel support : 1st of October

- Deadline for abstract submission for 30 mn talk : 15th of October

- Deadline for registration : 5th of November

Transmis par Sacha Brun

5. Prix de l’Académie des Sciences

La section Sciences de l’Univers de l’Académie des sciences a le plaisir d’informer la communauté que l’Académie des sciences a décerné cette année plusieurs prix à des astronomes :
Prix Deslandres : Therese Encrenaz, Lesia Observatoire de Paris
Prix Ernest Dechelle : Claire Moutou, LAS Marseille
Prix Ampere de l’Electricité de France : Gilles Chabrier, CRAL ENS-Lyon
Prix Grammaticakis-Neuman : James Lequeux, Observatoire de Paris
Prix Louis D : Francois Bouchet, IAP Paris

Transmis par Daniel Rouan, délégué aux prix de la section SDU de l’Académie des sciences

6. Numéro de septembre de la revue "l’Astronomie"

Le numéro de septembre (n°75) de la revue "l’Astronomie" est en kiosque depuis quelques jours deja. La Société Astronomique de France (SAF) édite mensuellement "l’Astronomie", qui s’adresse aux astronomes professionnels et/ou amateurs et qui est vendue par abonnement ou en kiosque. Les articles, tous rédigés par des bénévoles, couvrent un large domaine, des actualités les plus récentes aux techniques d’observation, en passant, entre autres, par des récits historiques, des informations sur le spatial ou encore une présentation scientifique « pointue » (le zoom) écrite par un spécialiste du domaine, sans oublier l’agenda des événements du mois et la recension d’ouvrages récents ; de nombreuses autres rubriques agrémentent chaque numéro. Le zoom de ce mois ci est ecrit par Sylvain Chaty (Université Paris Diderot et CEA/DSM/IRFU, Institut Universitaire de France) et s’intitule "voyage dans l’espace temps de notre Univers" .
Accès au sommaire du numéro en cours ici.
Pour une vue d’ensemble des numéros les plus récents, se rendre sur ce site.

Si vous êtes intéressé(e) pour partager votre recherche avec des passionnés d’astronomie par des articles d’information vers le public, vous pouvez nous écrire à cette adresse mail.

Transmis par Janet Borg, rédactrice en chef de "l’Astronomie"

7. Biographie de Paul Couteau, décédé le 27 août 2014

Paul René Gilles COUTEAU

Né le 31 décembre 1923 à La Roche sur Yon en Vendée en France.
Décédé le 27 août 2014 à 11h20 à l’hôpital privé gériatrique Les Sources - avenue des Roses - 10, Camin Pietruschi 06100 - Nice Cedex 02.

C’est en 1933, à l’âge de 10 ans, après une causerie avec sa mère, qu’il a commencé à s’intéresser à l’Astronomie. La lecture d’un article de Fernand BALDET (1885-1964) sur Mars, puis celle des ouvrages de Camille FLAMMARION et de l’abbé Théophile MOREUX achèvent de l’ensorceler, et quand son père lui offre sa première lunette, une modeste 61 mm de diamètre, il se met assidûment à observer le ciel. Déjà les étoiles doubles exercent sur lui une sorte de fascination, qui s’affirmera plus tard et fera de lui un spécialiste hors de pair dans cette branche capitale de l’Astronomie.

Il est proposé comme nouveau membre de la Société Astronomique de France à la séance du 25 mai 1941, parrainé par Madame Gabrielle Camille FLAMMARION (1877-1962) et Ferdinand QUÉNISSET (1872-1951) et admis comme membre lors de cette même séance. Alors étudiant, il habitait 14 place de la Préfecture à la Roche-sur-Yon.

Cependant sa carrière universitaire semble devoir faire de lui un astrophysicien. Licencié en Mathématiques en 1947, il entre l’année suivante à l’Institut d’Astrophysique, où il a comme maître de recherche Evry SCHATZMAN (1920-2010), spécialiste des naines blanches, ce qui explique que la thèse de doctorat qu’il soutiendra en 1956 soit consacrée à la physique de ces astres.

Mais entre temps, un poste se trouve vacant à l’Observatoire de Nice. À l’instigation de André DANJON, il l’accepte, et revenant à ses premières amours, il consacre désormais toute son activité à l’observation des étoiles doubles. Il utilise d’abord le 38cm de cet établissement. Puis il restaure, non sans peine, la grande lunette de 76cm, abandonnée depuis près d’un demi-siècle, et lui adjoint un second instrument, de 52cm. Il commence alors un travail d’observateur, qu’il poursuit sans relâche jusqu’à maintenant. Astronome adjoint en 1959, titulaire en 1969, il souvent invité de séjour par des savants étrangers ou chargé de missions dans les pays les plus divers. Bien entendu, il fait partie de l’Union Astronomique Internationale qui l’a coopté en 1952 et dont il présidera la Commission 26 de 1967 à 1970.

Paul COUTEAU a été, sans conteste, la plus haute autorité mondiale en matière d’étoiles doubles, comme l’ont été en leur temps Sherburn Wesley BURNHAM, Robert Grant Aitken ou Willem Hendrike van Den BOS. Et cela, non seulement par le nombre et la qualité de ses mesures, mais aussi par la découverte de nombre couples nouveaux dont il a enrichi la science. On pouvait croire que toutes ou presque toutes les étoiles doubles, dans le ciel boréal tout au moins, avaient été répertoriées, et qu’il ne restait rien à glaner pour les astronomes contemporains. Or il n’en était rien, comme l’a prouvé la nouvelle prospection entreprise depuis 1973 aux grandes lunettes de Nice par Paul COUTEAU et Paul MULLER. Pour sa part, Paul COUTEAU inspectait la zone céleste comprise entre 17° et 52° de déclinaison boréale. Il a observé plus de 180.000 étoiles et récolté une moisson de plus de 2.700 couples nouveaux pour la plupart très serrés et appelés à fournir, dans un proche avenir, un nombre important d’orbites, ce qui est en définitive le but essentiel des observation d’étoiles doubles.

Travail gigantesque, minutieux et fatigant, exigeant une acuité visuelle et une habilité peu communes, d’autant plus que tous ces couples doivent être mesurés et remesurés à maintes reprises. À ce labeur, il faut ajouter le calcul de dizaines d’orbites, nombre d’études théoriques, et en 1978, la publication d’un ouvrage désormais classique L’observation des étoiles doubles visuelles.

C’était le spécialiste français des étoiles doubles. Nice L38cm, L52cm, L76cm - Lick L36” - Yerkes L40” - Pic du Midi T200cm.

Vendéen, il a épousé Marie-Madeleine, en 1952, une jeune femme vendéenne qui lui a donné six enfants dont aucun n’a hérité la passion paternelle.

(L’Astronomie, 1941, p.152 et extrait de la Préface de Paul BAIZE, du livre de P. COUTEAU : Ces astronomes fous du ciel ou l’histoire de l’observation des étoiles doubles)

Transmis Jean-Claude THOREL

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Pour faire passer vos messages, envoyez un mail au secrétariat SF2A (secretariat@sf2a.eu) avant le vendredi 18h pour une diffusion le lundi après-midi suivant. Les messages (*courts*, maximum 20 lignes) doivent parvenir impérativement sous forme de texte ASCII simple (les caractères speciaux doivent etre supprimés ; les accents sont autorisés).

SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A----SF2A

Haut de page


© 2019 art-eres.net | Plan du site | Spip | Modifié le: 9 juin 2019 | Espace privé